Archives pour la catégorie son TVHD

La Freebox supporte le DTS Neural

Suite à l’annonce du partenariat en Avril 2012 avec DTS, Free annonce la prise en charge du DTS Neural Surround, un procédé qui permet de profiter d’un son 5.1 qui est transporté au sein d’un flux stéréo matricé LtRt et qui doit être spécifiquement traité en amont et à la diffusion : « pour un débit équivalent, les chaînes et portails de VOD pourront désormais proposer du son en HD 5.1 ». Notez que la Freebox n’est pas la première à inclure cette technologie puisque la Bbox Sensation de Bouygues Telecom propose déjà cela depuis septembre 2013. Quels contenus sont concernés ? A priori, sur Freebox, le DTS Neural sera mis à contribution exclusivement pour la VOD. 

freenews

La recommandation R128

Après un long travail au sein du groupe Ploud de l’EBU qui réunit les différents acteurs du Broadcast en Europe, la recommandation R128 est finalisée, en ligne ici, sur le site de l’EBU. A lire aussi l’excellent document pédagogique « On the way to loudness nirvana » de Florian Camerer ici.

Pour résumer voici les principales lignes

Pour caractériser le signal audio, on utilise les paramètres suivants :

- mesure du loudness du programme (programme loudness)

- l’excursion du loudness (loudness range, LRA)

- niveau crête du signal (maximum true peak level)

Il existe 3 types de mesures :

- la mesure instantanée (momentary loudness) : fenêtre glissante de 400 ms

- la mesure short term : fenêtre glissante de 3 s

- la mesure infinie (integrated loudness) : sur toute la durée du programme

La valeur de la mesure du loudness du programme est normalisée à  -23 LUFS  +- 1 LU

L’échelle LUFS est équivalente à l’échelle LKFS (courbe de pondération K ou R2LB) avec la correspondance suivante

0 LU = -23 LUFS

Deux échelles sont retenues pour le metering :

- EBU +9 scale, l’échelle par défaut, allant de -18 LU jusqu’à +9 LU (-41 LUFS, – 14 LUFS)

- EBU +18 scale, allant de -36 LU jusqu’à + 18 LU (-59 LUFS, -5 LUFS)

Le signal audio doit être mesuré dans son intégralité, sans considérer des éléments spécifiques tels que les dialogues

La mesure doit intégrer l’utilisation du gate, dont le seuil relatif est de 10 LU au-dessous de la valeur du loudness, obtenue par mesure instantannée (400 ms). A noter aussi la présence d’un gate pour les silences, dont le seuil est fixé à -70 LUFS.

Le loudness range (LRA), traduit l’excursion du loudness au cours du programme, l’algorithme de mesure retenu fontionne sur la distribution statistique des valeurs entre 5% et 95%, excluant ainsi les valeurs extrêmes. Le LRA n’a pas de valeur imposée dans la norme R128, il est juste recommandé de ne pas dépasser 20 LU pour la diffusion broadcast de programmes avec grande dynamique (le film, la musique classique).

Vers une nouvelle normalisation loudness EBU/UER

P:LOUD

Le groupe EBU/UER Loudness P/LOUD, orchestré par Florian Camerer, travaille depuis un certain temps sur de nouvelles normes de mesure de loudness. Le salon de l’IBC a été l’occasion de nouvelles discussions sur ces normes. En bref, voila ce que l’on peut retenir de ces premières recommandations :

normalisation des crêtes MAX à -1 dBFS true peak

3 constantes de temps pour la mesure du loudness :

long term (infinite), utilisation d’une mesure avec gate afin ne pas prendre en compte les passages bas niveau

seuil du gate=7 LU en dessous du loudness mesuré ou valeur absolue (à préciser)

short term 10 ou 8s

momentary entre 100 et 500 ms

valeur target du loudness = – 23 LKFS +- 1 LU

prise en compte du LFE pour la mesure

En savoir plus : P/LOUD

Norme PAD TVHD CST-RT-019

Cette nouvelle norme, en cours de signature, vient compléter la recommandation CST – RT 017 afin de définir les méthodologies d’évaluation de la dynamique sonore.

- changement d’échelle de mesure de loudness : LKFS pondération courbe Leq (R2LB)

pondération ITU-R BS.1770-1

- valeur moyenne du niveau des dialogues -25 LKFS  +- 2 dB

image-1

- méthodologie de mesure de la dynamique

on autorise les excursions du loudness suivantes :

pour les dialogues :  +- 7 dB mesuré en short term autour du Dialog level

pour l’ensemble des éléments sonores du programme : +- 12 dB mesuré en short term autour du Dialog level

gestion des crêtes du mixage 5.1 à -3 dB FS (à terme généralisé à toutes les déclinaisons de mixage, 5.1, LtRt, LoRo, Dual mono)

image-2

informations et schémas issus de la recommandation technique CST-RT-019-TV-2009-V1

En savoir plus :  CST

Soundcode Dolby E Neyrinck

scb_encoder_ptplugin

cf Neyrinck audio

 

Neyrinck Audio vient de mettre à disposition son application Soundcode pour l’encodage Dolby E. Cette outil, développé pour pro tools et sous forme d’application autonome, est une sorte de mise à jour du Soundcode for Broadcast sorti l’année dernière. Il permet d’encoder et de décoder un fichier Dolby E ainsi qu’il permet d’exporter  un fichier MBWF (fichiers transportant 8 canaux audio , format 5.1 + 2) pcm entrelacé intégrant les metadata pour le Dolby DP600 utilisé pour l’encodage Dolby E, Dolby Digital, Dolby Surround ainsi que pour l’analyse et la correction de loudness. A noter la possibilité d’importer et d’exporter dans pro tools des fichiers MBWF entrelacés pour le 5.1 dont la taille est supérieure à 4 Go (RIFF64).

A tester, en savoir plus Neyrinck audio

 

scb_monitor_rtas

cf Neyrinck Audio

Surcode Dolby E encodeur Minnetonka

encoder-dolby-e

Minnetonka vient de sortir le fameux encodeur Dolby E tant attendu. Jusqu’alors, nous pouvions décoder un format Dolby E dans pro tools ou en VST ou sous forme d’application autonome…Aujourd’hui nous pouvons encoder. L’utilisation est très simple, il suffit de fournir les metadata à l’application qui va fabriquer un fichier .wav Dolby E, ces metadata étant obtenues pour l’instant grâce au DP570 (en attendant qu’une version Dolby plug-in sorte…). Nous avons pu tester en audiosuite l’encodage dans pro tools, puis le décodage sans aucun problème. Finalement, il nous manque que la simulation des DRC pour renseigner ces metadata car, nous avons Dolby Media Meter et le LM5D pour la mesure du loudness, et  Surcode Pro Logic 2 Minnetonka qui simule le format LtRt. Surcode tourne en audiosuite, en RTAS pour pro tools, en VST et sous forme d’application autonome avec AudioTools AWE.

Les différents programmes du Dolby E sont supportés incluant le 5.1 + 2, une option Metadata import permet d’importer des metadata issues d’un fichier XML ou d’un fichier .wav contenant le DBMD chunk.

synoptique-surcode

cf Minnetonka Audio

Reste à synchroniser le fichier .wav Dolby E avec le flux vidéo HD en respectant les normes Dolby (bon positionnement des data Dolby E sur l’échantillon 37 et bon positionnement du fichier .wav Dolby E dans le système de reproduction pour la sortie SDI), un point qui reste délicat.

En savoir plus : Minnetonka Audio  LtRt

Le point sur les outils d’encodage 5.1 et la mesure du loudness dans pro tools

Pro tools reste un des logiciels les mieux adaptés à la production multicanal en offrant de nombreuses possibilités de traitement 5.1 sous forme de plug-ins développés par de nombreux constructeurs (TC electronic, Dolby laboratories, Minnetonka audio, Neyrinck, Soundfield, Waves…)

Parmis ces outils qui s’insèrent de façon ludique dans notre console de mixage 5.1, le LM5D TC electronic est l’incontournable à mettre en insert dans notre master 5.1. Il nous donne l’historique du loudness (LeqRLB), sa valeur instantannée ainsi que la valeur moyenne (« center of gravity ») sur la durée du programme (pas de fenêtre glissante sur 10 secondes, procédé de mesure « short term » utilisé par le DP570). Nous avons aussi accès à une sorte d’écart type, « consistency », qui nous donne l’information sur la variation du loudness sur la durée du programme : avons nous un loudness très constant ou bien très variable? La mesure du niveau ppm est précise et complète ce qui nous manque dans pro tools, une mesure précise des niveaux. Le LM5D diffère du LM5 que par ces informations statistiques. Pour une mesure du canal central portant les dialogues, il suffit de couper les autres bus issus de notre master 5.1. Le LM5D a été présenté récemment à l’IBC, et est disponible depuis peu en téléchargement sur le site du constructeur.

 

 

Parmi les nouveaux plug-ins récemment développés, nous avons le surcode Dolby E de Minnetonka audio au format RTAS qui nous permet de décoder un flux Dolby E ; l’outil est aussi disponible sous forme d’application autonome Minnetonka AudioTools AWE. Nous avons pu le tester sur différents formats (5.1, LtRt) (2+2) (5.1). Cet outil nous donne les metadata renseignées sur les différents programmes. Il suffit d’insérer le plug-in dans une track au format 7.1 et router la piste vers un BUS 7.1 qui permettra de monitorer le 5.1 et le LtRt via des aux input aux formats respectivement 5.1 et stéréo.

 

 

Les limites du plug-in sont l’impossibilité d’exporter à l’heure actuelle les metadata vers le DP570 et l’impossibilité de décoder le flux Dolby E dans la timeline, nous sommes obligés de lui indiquer dans le browser le fichier Dolby E .wav entrelacé (la synchro se fait en début de session ou bien au TC si le TC est intégré dans le flux Dolby E). Une page settings fait apparaitre le port qui permettrait de transporter ces metadata en externe sur le DP570 mais qui pour l’instant n’est pas opérationnel. Nous pouvons intervertir l’ordre des bus, dans la page settings, pour travailler avec les différentes normes smpte, film…

 

 

 

 

Le LtRt issu du Dolby E peut lui même être décodé par un autre outil développé par Minnetonka audio, Surcode Dolby pro logic 2. Ce plug-in nous donne accès aux différents paramètres (mode movie ou music, panorama…) du décodeur pro logic 2 ainsi qu’il permet d’encoder en LtRt avec un limiteur et un gain pour LR C LSRS et LFE.

 

 

Il est aussi possible d’encoder et de décoder un format Dolby Surround dans pro tools grâce au plug-in au format TDM développé par Dolby, le Dolby Surround Tools. Il permet d’encoder un LtRt depuis un format Dolby Surround LCRS et de décoder en prologic 1.

 

 

Dans la famille des plug-ins pour encoder dans pro tools, nous avons les Soundcode de Neyrinck audio. Le soundcode Dolby Digital permet d’encoder et de décoder le Dolby Digital.
Nous devons renseigner les metadata (dialog level, downmix, DRC…) mesurées à l’heure actuelle par notre DP570. Le plug-in impose les mêmes réglages pour les DRC du Line Mode et du RF mode bizarrement. Le décodeur peut décoder le flux dolby digital exporté en .wav directement dans la timeline de pro tools en RTAS, il suffit pour cela d’importer notre fichier stéréo dans une piste stéréo et mettre le plug-in en insert. Cette méthode peut servir aussi à décoder un flux dolby digital issu d’un lecteur DVD. Dans la fenêtre du décodeur, nous pouvons simuler le downmix stéréo et mono en revanche les modes DRC ne semblent pas complètement maîtrisés. Nous n’avons pas pu écouter sans DRC (?). Cela reste un très bon outil pour encoder en Dolby Digital. L’outil existe d’ailleurs pour le DTS, il s’appelle Soundcode DTS.

 

 

 

Il existe aussi des applications autonomes chez Minnetonka audio, Surcode, qui permettent d’encoder en Dolby Digital, Dolby Surround, et DTS ainsi qu’encoder pour le DVD audio (Disc Welder).

 

 

Un autre outil, le Soundcode for Broadcast est aussi très utile, développé par Neyrinck audio. Il permet de préparer l’encodage Dolby E ou Dolby Digital pour le DP600 sous forme de fichiers. Nous renseignons nos metadata pour nos deux programmes 5.1 et LtRt et pouvons exporter le tout, audio et metadata Dolby sous forme de fichier .wav compatible avec le DP600. Le soundcode player nous permet d’importer notre fichier Dolby E issu du DP600 et de l’intégrer dans pro tools.

 

cf Neyrinck

 

 

Autre particularité très intéressante du soundcode for Broadcast, c’est la possibilité d’exporter et d’importer dans pro tools des fichiers RF64. Nous pouvons exporter ainsi des fichiers multicanal entrelacés 6 pistes pour l’instant de taille bien supérieure à 2 Go pour des programmes de longue durée.

 

cf Neyrinck

 

Dolby a développé la version soft du LM100, le Dolby media meter. Ce logiciel de mesure est disponible sous forme d’application autonome Mac/PC ou bien pour pro tools en RTAS/Audiosuite ou pour Minnetonka AudioTools AWE. Ce plug-in nous permet de mesurer le loudness avec la technologie Dialogue Intelligence qui permet de détecter automatiquement les passages avec les dialogues. La mesure peut se faire sur les formats audio Dolby Digital, Dolby Digital Plus, Dolby True HD, Dolby E et du PCM.

 

Il nous reste plus qu’à attendre l’encodeur Dolby E de chez Minnetonka audio (avant la fin d’année ?) avec l’équivalent du DP570 en soft pour simuler les metadata dans pro tools, on peut toujours rêver !

Les documents de cet article sont issus de : Dolby Laboratories, Neyrinck, Minnetonka Audio, TC electronic, Digidesign.

 

Tests sur le processeur d’upmix Isostem

Isostem est un processeur d’upmix de diffusion pour les chaînes TVHD, il repose sur un principe acoustique avec un downmix « ISO » égal à la stéréophonie. Son constructeur, Antoine Hurtado, a mis au point une technologie d’upmix fondée sur l’analyse des échanges d’énergie acoustique au point d’écoute qui a fait dernièrement l’objet d’une publication AES. Nous avons pu tester la machine sur une semaine, en faisant passer différents mix stéréo, musique, sport, pub…

L’unité hardware présente 8 entrées et 8 sorties numériques en AES Sub 25, et se commande à l’aide d’un logiciel compatible Windows. La qualité sonore est irréprochable et les paramètres de spatialisation dépassent de loin les technologies de décodage Dolby Surround.

En effet, l’essentiel et le point de départ du réglage repose sur cette petite fenêtre, l’analyseur panoramique PA, qui analyse la largeur ou la décorrélation en temps réel de la stéréo d’origine et qui permet d’isoler en quelque sorte la source de son environnement.

Le travail sur les paramètres de l’analyseur panoramique nous permet d’isoler l’information très corrélée et de l’extraire de l’image fantôme LR du multicanal pour en créer un centre. Nous procédons de la même façon pour l’information des canaux surround avec la gestion du niveau d’extraction du canal C et des canaux L, R. Ce réglage est dépendant de la profondeur de la loi panoramique et de l’angle d’ouverture de la stéréo. L’optimisation du réglage peut se faire en monitorant les différents éléments de l’analyseur grâce aux solos et aux mute.

Nous avons ensuite le module microphone virtuel VM, une sorte de simulation d’un système de prise de son multicanal, qui permet de décorréler l’image sonore grâce à l’intégration de délais et des directivités des microphones, l’approche est intéressante, elle permet d’ajuster la décorrélation spatiale mais les délais peuvent induire quelques problèmes de filtrage en peigne.

Le module ISO nous permet d’optimiser l’upmix de telle sorte que le downmix soit identique à la stéréo d’origine, en réintégrant l’intermix, la différence entre la stéréo et le downmix.

Le module de sortie intègre les fonctions de monitoring (les différents canaux du multicanal, la stéréo d’origine, le downmix avec les mêmes coefficients de Dolby et l’intermix) avec les différentes options ISO (optimisation du downmix), HCF (atténuation des aigus à l’arrière), SUB (création du SUB par bass management), PHA (correction de phase).

Mis à part la qualité d’upmix, l’Isostem gère aussi de façon indépendante plusieurs flux stéréo pouvant recevoir des stems différents (musique, ambiances, VO, VI…) jusqu’à 4 entrées stéréo ce qui permet d’optimiser le rendu sonore de l’upmix en fonction des différentes versions ou stems disponibles d’un programme.

Une page reprenant tous les paramètres de réglage est intégrée dans l’application.

En résumé, ce procédé, déjà utilisé pour certaines chaînes HD en France, notamment à France 2 HD, et à NRJ12 HD, propose une solution intelligente et prometteuse pour la diffusion de programmes stéréo en 5.1. La TVHD en a besoin car les chaînes ne vont pas toujours diffuser des programmes HD 5.1 100% natifs, elle diffuseront des programmes 5.1 à partir de contenus préexistants en stéréo et de stems stéréo si la spatialisation du programme présente un intérêt.

En savoir plus : Isostem

Encodeur et Décodeur Dolby E pour pro tools

Minnetonka Audio sort un plug-in pour pro tools capable de décoder un format Dolby E. Le plug-in permet d’intégrer plus facilement un flux multicanal Dolby E dans une station audionumérique pour la post-production et affiche les différentes metadata issues des deux flux 5.1 et stéréo/LtRt.

L’encodeur Dolby E devrait sortir plus tard cette année.

A tester !

 

Spécifications HD pour la TNT, Dolby Digital+ / HE-AAC

Le HD forum vient de publier les spécifications HD pour la TNT. C’est un document référence pour la diffusion et la réception des chaînes TF1 HD, France2 HD et M6 HD. Rappelons que ces 3 chaînes seront les premières à être diffusées sur la TNT en 2008. On trouve dans ce document un rappel des normes et des recommandations intéressantes en ce qui concerne le son multicanal.

On notera pour le traitement du son (citation HD Forum) :

Pour leur chaîne HD, les éditeurs prévoient de diffuser plusieurs composantes audio (VF, VO, Audio-description) associées au flux vidéo. Ces audio pourront être mono, stéréo ou multicanal à leur convenance. De même, en fonction des programmes, le type d’audio pourra varier entre  mono, stéréo et multicanal. On notera que pour les flux multicanaux le support de Dolby Digital+ et de l’ HE-AAC est demandé, ce qui induit pour les récepteurs de pouvoir effectuer le downmixing de ces deux codecs sur les sorties stéréo.

Le transcodage d’une composante HE-AAC multicanale vers Dolby Digital ou DTS ne sera obligatoire qu’à partir du 31 décembre 2009.

A noter aussi l’intégration des metadata prévue dans le flux HE-AAC.

En savoir plus

HD Forum

LM5, plug-in Pro tools HD de mesure de Loudness

TC electronic vient de sortir un plug-in pour pro tools HD qui permet de mesurer le Loudness d’un programme 5.1, utile dans le contexte de la diffusion multicanal en TVHD par exemple. Cette mesure prend en compte la nouvelle norme ITU de dialog level Leq (RLB) intégrant une pondération plus précise que le Leq(A). Le plug-in permet de suivre l’historique des valeurs de Loudness ainsi qu’il mesure les valeurs PPM des programmes avec des presets différents. A tester !

En savoir plus :  
www.tcelectronic.com/LoudnessRadarMeters    

lm5_1.png  

lm5_ppm.png

Plug-in pour Pro tools qui facilite l’encodage Dolby E

Neyrinck sort un plug-in qui facilite l’encodage Dolby E en proposant l’export en BWF des fichiers audio multicanal avec les metadata intégrées, à renseigner. Ces fichiers sont compatibles avec le DP600 qui peut encoder en Dolby E ou Dolby Digital/Dolby Digital plus. Une application autonome est aussi disponible. Une démo est téléchargeable sur leur site.

En savoir plus :

www.neyrinck.com 

soundcodede.png