prise de son multicanal et binaurale

Face à l’arrivée de la TVHD, le développement du DVD/blu ray, la diffusion multicanal en radio, le film (bien sûr), la prise de son multicanal se démocratise. On distingue les systèmes matricés des systèmes non matricés, on utilise différents formats 3.0, 4.0, 5.0, 5.1, et différentes résolutions spatiales (ordre 1 généralement et haute résolution) et suivant le type d’utilisation (la musique, le son à l’image cinéma/TV, la fiction et le documentaire radiophonique, le design sonore…), on trouvera des systèmes adaptés. Voici une étude issue de différentes expérimentations en prise de son multicanal avec l’analyse suivant des critères d’écoute appliqués à l’image sonore multicanal. Se reporter à la page “image sonore multicanal” pour la présentation des critères.

Soundfield, MMAD, Arbre Decca, DORTF, ORTF Surround, Carré Hamasaki, Croix IRT, DPA5100, Holophone H2pro, OCTS, SRP Trinnov, HOA…

systèmes de PdS multicanal

 

La prise de son binaurale repose sur l’utilisation de têtes artificielles de type Neumann KU100, Head Acoustics HMS3 ou le mannequin Kemar parmi d’autres. On peut aussi utiliser des microphones miniatures omnidirectionnels de type dpa 4060 placés dans le creux de l’oreille. Il existe aussi de plus en plus de solutions abordables comme celles proposées par la société 3Dio donnant des résultats intéressants.

La difficulté du rendu binaural repose sur l’individualisation des HRTF (Head Related Transfert Functions) qui donne de bien meilleurs résultats. Il est alors possible d’utiliser des oreilles moulées reproduisant nos propres oreilles, ou les microphones miniatures dans le creux de l’oreille mais le rendu sera optimal pour nous et pas pour les autres !

Laisser un commentaire